Powered by people

mars 8, 2006 at 2:00 3 commentaires

Kesako que le Web 2.0 ? On en entend parler un peu partout, des sites se targuent de l’utiliser, il est decrit comme une nouvelle façon de surfer, il a déjà ses nombreux copains (ici sur l’excellent site de Bertrand Duperrin, où là sur Amazon). Mais alors, j’ai vraiment l’impression d’avoir loupé un wagon..

Du coup, let’s go for a short explanation..

Le Web 2.0 est un mot jargon pour désigner le nouveau paradigme internet qui est tout simplement en train de façonner la manière dont nous allons travailler et interagir avec l’information sur le web.

Ce n’est ni un logiciel particulier ni quelque marque déposée de Microsoft ou Google, mais un mot-buzz décrivant un ensemble d’approches pour utiliser le net de façon nouvelle et sur des chemins très innovants. Il renvoie à des technologies qui permettent aux données de devenir indépendantes de la personne qui les produit ou du site dont elles viennent. Il s’arrange avec la façon dont l’information peut être tranchée en unités qui jaillissent librement d’un site à un autre, il permet donc aux internautes de tirer l’information à partir d’une variété de sites de façon simultanée et de la distribuer sur son site pour parvenir à de nouvelles intentions.

Mais, soyons clairs, il ne s’agit pas de piller le travail de l’autre ou de pirater l’information pour son propre bénéfice. Au lieu de cela, le Web 2.0 est un produit de l’open-source,  rendant les données mieux connectées.

Le Web 2.0 laisse les données agir comme sa propre entité, ce qui peut être modifié, altéré ou remixé par quiconque pour n’importe quel objectif. Quand les données sont une entité propre, le net migre vers un ensemble de sites qui peuvent interagir et traiter l’information de façon collective.

Le Web 2.0 est construit sur un mélange de technologies (Ajax, XML, Javascript…) qui permet aux pages de fonctionner plus comme des applications de bureau que comme des pages de contenus statiques comme nous avions l’habitude d’en trouver sur le web.

Le Web 2.0 fleurit sur une autre technologie appelée RSS, qui permet aux utilisateurs de recevoir des mises à jour automatiques quand un site se modifie au lieu de vérifier tout le temps pour obtenir la dernière information. On s’abonne simplement au RSS du site, et au fur et à mesure que le contenu se modifie, l’information est automatiquement distribuée dans votre lecteur RSS ou agrégateur de nouvelles.

Avec le Web 2.0, cette technologie passe en mode turbo et devient très largement utilisé pour syndiquer, filtrer et remixer les actualités, articles et autres types de contenus en de nouveaux items d’information. C’est en fait le remix, dans la sélection ad’hoc et la juxtaposition du contenu existant que repose vraiment le plus grand potentiel du paradigme du Web 2.0.

exemple de sites Web 2.0:

http://www.google.com/reader/, un outil de lecture de fils RSS

www.netvibes.com, idem, c’est celui que j’utilise

Entry filed under: Une pincée d'Internet. Tags: .

Pub géniale de Mister Shyamalan Manpower change de logo

3 commentaires Add your own

  • 1. Julien [Blog|Marketing sportif]  |  mars 8, 2006 à 8:00

    très bonne synthèse ! Je dirais également que pour moi le web 2.0 peut permettre un rééquilibrage entre l’acheteur et le vendeur, entre le consommateur et l’entreprise, entre le salarié et l’employeur — un rééquilibrage qui serait en faveur des 1ers cités.

    Les multiples implications concerneraient le business (relation marque/consommateur), les médias — les blogs devenant un contre-pouvoir et/ou un complément à l’info — mais également le management.

  • 2. ViaMedias  |  mars 8, 2006 à 10:32

    Encore bravo pour cette synthèse et a Julien pour la précision. J’ajouterais juste pour mieux découvrir les acteurs du web 2.0 un billet que j’ai publié hier : http://viamedias.free.fr/index.php/2006/03/07/la-releve/

  • 3. Julie  |  mars 9, 2006 à 11:53

    Merci pour ton lien Via medias, j’ai pu y decouvrir des acteurs interessants de cette nouvelle vision du web, et d’en re-decouvrir certains (Six Apart, Yahoo!, Amazon, Youtube…)

    Merci également Julien pour cette précision. Il est vrai le web 2.0 va considérablement faire évoluer les relations entre consommateurs et entreprises, lesquelles seront ammenées à repenser leur stratégie et à évoluer en fonction de cette nouvelle donne (pratiques managériales, positionnement, communication globale…). C’est tout in challenge qui s’offre à elles, et j’espere bien être un des actrices de ce changement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Catégories

Articles les plus consultés


%d blogueurs aiment cette page :